Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Un jésuite "sorcier" sur France Culture

Eric de Rosny, jésuite, auteur de Quand l’oeil écoute, était l’invité de Martin Quenehen sur France-Culture dans le cadre de l’émission À voix nue.

Cinq volets à réécouter sur le site de France-Culture.

Eric de Rosny (1/5) Moi l’africain A voix nue 28.02.2011

Eric de Rosny (2/5) La foi dans l’obscurité A voix nue 01.03.2011

Eric de Rosny (3/5) La mission A voix nue 02.03.2011

Eric de Rosny (4/5) Vision et guérison A voix nue 03.03.2011

Eric de Rosny (5/5) Etre jésuite A voix nue 04.03.2011

Né en 1930 à Fontainebleau, Eric de Rosny a grandi à Boulogne-sur-Mer, et connu l’Exode dans la Sarthe alors qu’il n’avait que 10 ans. Là, il a une vision : il sera missionnaire. Entré au noviciat des jésuites à Laval en 1949, il doit renoncer à ses rêves de Chine par la faute de Mao. Ce sera donc l’Afrique, après une brève expérience de l’enseignement au Liban. En 1956, Eric de Rosny est en effet appelé à « maintenir l’ordre » en Algérie, en qualité de « fusilier marin 3e classe débarqué »… Mais c’est au Cameroun qu’il se fixe, dès l’année suivante, et qu’il est ordonné prêtre, en 1961, au lendemain de l’Indépendance.

À Douala, et aujourd’hui à Yaoundé, Eric de Rosny s’enracine jusqu’à devenir un « homme souche ». Plus encore, il devient nganga , c’est-à-dire désorceleur, ou plutôt « tradi-praticien », au gré de rencontres avec des hommes et des femmes aux yeux ouverts sur les ndimsi , les réalités cachées. Celui qui a tôt pratiqué les exercices spirituels d’Ignace de Loyola perfectionne sa vision et la met au service de ses contemporains…

Fort de cette expérience, notre prêtre, jésuite et nganga, se fait anthropologue, et nous révèle dans des livres envoûtants les péripéties de son initiation et les arcanes de la médecine traditionnelle et sacrée du monde bantu.

Pour en savoir plus, cliquez ici >>>