Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Rencontre des jésuites en établissement scolaire

Chaque année, les jésuites de la Province de France envoyés en mission dans les établissements scolaires se retrouvent durant un week-end. Récit de leur dernière rencontre à Saint-ETienne les 26 et 27 mars dernier

Question piège : combien de jésuites cela représente-t-il ?

Souvent la question est posée : des jésuites en collèges, mais il n’y en a plus ! Ou très peu. Et d’une certaine manière, c’est vrai puisque sur les 15 établissements du réseau un bon tiers n’a pas de jésuites à demeure, même si les jésuites du CEP-Ignatien passent régulièrement.

Mais alors, combien au total ? Réponse : 22, ce qui représente un groupe de bonne taille, très diversifié en âge et en type d’investissement. Sont également conviés à ce type de rencontre l’aumônier national du MEJ, Christian Motsch, et le responsable du Service Jésuite des Vocations, Yves Stoesel (au centre de la photo ci-dessus, entre Vinh et Krysstof, deux jésuites faisant leur régence à Provence, et tout au fond Grégoire Le Bel qui est à Franklin).

Pour en savoir plus sur cette rencontre, voici comment Pascal Gauderon, aumônier général de Franklin, en a rendu compte pour la revue interne aux jésuites de France.

C’est à Saint Étienne, que les jésuites présents dans l’enseignement en Collèges se sont retrouvés les 26-27 mars 2011. Ce groupe (une bonne vingtaine, plus les autorités !) a pris comme chaque année le temps des retrouvailles, des nouvelles, des pauses sympas (mention spéciale pour le baby foot…), de la rencontre de partenaires locaux.

L’ordre du jour insérait ce week-end dans le vaste chantier provincial en cours, en reprenant des questions posées le 27 septembre 2010, appliquées spécifiquement aux oeuvres d’éducation, CEP Ignatien compris :

  • contribution à l’évangélisation ;
  • participation aux dimensions intellectuelles, spirituelles, sociales, et de formation, de nos missions ;
  • solidarité avec les autres dynamismes apostoliques de la Province…

La présence de Christian Motsch (MEJ) a permis d’évaluer les diverses expériences en cours entre collèges et MEJ, tandis qu’Yves Stoesel (promotion des vocations) nous a aidés sur les retraites en terminale. L’heure est à la synergie et au travail en réseau ! Le point sur nos propositions (bonnes) et notre mobilisation (faible) autour des JMJ a démontré qu’il y a de la marge de progression…

D’autres chantiers du réseau manifestent bien cette volonté ferme et agissante d’avancer ensemble : la diffusion du texte sur les cinq caractéristiques d’un établissement jésuite, dont nous avons évalué la réception actuelle, a marqué une étape importante dans la conscience commune de notre mission éducative et l’identité du réseau Ignace de Loyola Éducation ; le travail en cours pour élaborer un texte semblable autour de la pastorale constitue une nouvelle étape dans la construction de ce réseau, dont on sent au fil des rencontres (celle-ci, celle des APS en février, celle des directeurs et APS en mars) qu’il prend corps. Le prochain grand rassemblement, Lourdes 2012, en sera un nouveau sommet…

De telles perspectives, portées par un réel dynamisme et des avancées significatives, soutiennent le labeur quotidien, parfois austère voire ingrat, des uns et des autres, engagés dans cette belle mission éducative. Chacun est donc rentré chez lui le cœur élargi et consolé !

Pascal Gauderon sj

Pour terminer, précisons que nous avons été très très bien accueilli à Saint-Michel samedi, où M. Thivillier nous a accueilli et où nous avons pu saluer brièvement le président de l’association responsable M. Verney-Caron, et le dimanche au Marais où M. Lassablière avait mis les petits plats dans les grands.

Tout cela sans oublier une soirée de samedi passée en compagnie de plusieurs amis et collaborateurs de Saint-Etienne et de Saint-Chamond. La collaboration jésuites - laïcs se "nourrit" aussi de ces temps conviviaux et même musicaux !