Vous êtes ici : Accueil > Actualité

L'enseignement catholique côté évêques

Article de Mgr Eric AUMONIER, évêque de Versailles, membre du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes, président du Comité national de l’enseignement catholique. Journal la Croix du 27 octobre

Nous le savons les évêques sont en train de réfléchir sur l’Enseignement Catholique et en particulier sur ses statuts. L’article de Mgr Aumônier permet de comprendre la manière dont les pasteurs de l’Eglise de France abordent la question.

Voici un extrait de cet article et son intégralité au format Pdf :

PDF - 1.4 Mo
L’enseignement catholique dont on parle

Nous ne vivons pas dans des ghettos, entre catholiques. Nos établissements sont ouverts à l’ensemble de nos concitoyens, ce qui manifeste la place de la liberté religieuse dans notre pays et constitue un facteur favorable à la construction sociale.

Pour autant, les parents qui inscrivent leur enfant, de même que l’enfant lui-même, doivent connaître le projet éducatif et pastoral de l’établissement et accepter qu’il soit suivi par leur enfant. C’est a-aire de responsabilité et de cohérence d’un choix libre.

Nos convictions profondes sur l’homme image de Dieu et promis à la résurrection et sur sa vocation commandent une ou des manières de vivre et de traduire dans la pratique éducative la Bonne Nouvelle de l’Évangile. Elles colorent le respect du cheminement des uns et des autres, élèves comme enseignants, la façon de procéder aux évaluations, de vivre en communauté éducative, de se référer à l’accueil et à la recherche de la vérité.

Discours de clôture à Lourdes

D’autre part voici ce qu’a indiqué aujourd’hui Mgr Vingt-Trois dans son discours de clôture de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes concernant les statuts de l’enseignement catholique le 9 novembre 2011.

“La nouvelle écriture des statuts nationaux de l’Enseignement Catholique appelle une participation directe des évêques à la rédaction avant qu’ils n’approuvent ces statuts et les confient aux acteurs des communautés éducatives. Nous avons pris connaissance de l’état des travaux et défini les modalités de notre participation à la phase rédactionnelle. C’est aussi une occasion pour dire notre estime et nos encouragements à tous les membres de l’enseignement catholique. Nous mesurons chaque jour combien son apport est important pour le service national de l’éducation et comment il constitue un véritable lieu de croissance humaine et chrétienne pour beaucoup de jeunes”.