Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Discours clôture Mgr Pontier- Lourdes nov. 2018

Réunis à Lourdes en Assemblée plénière, les évêques de France ont décidé la mise en place d’une commission indépendante et l’application de nouvelles mesures pour lutter contre la pédophilie dans l’Église.

Avec beaucoup d’humilité et d’humanité Mgr Pontier a su trouver les mots pour les victimes beaucoup trop laissées de côté depuis tant d’année : "Le chemin de reconstruction humaine et spirituelle est ralenti par leur blessure profonde, l’indifférence rencontrée, la mauvaise prise en compte de leur parole par les responsables de l’institution ecclésiale"

Voici quelques extraits de son discours :

Extrait 1

"Dans cette lumière nous avons vécu un moment profond de rencontre dans l’humilité, l’écoute, la supplication et l’action de grâce pour l’œuvre de Dieu plus forte que nos péchés et que nos blessures. Le témoignage de personnes ayant été victimes a concrétisé le chemin de longue et profonde destruction provoqué par les actes de ceux qui n’ont pas respecté leur dignité en les transformant en objet de plaisir. Ces abus sexuels commis par des clercs, la mauvaise prise en compte de ces faits par l’autorité ecclésiale, le sentiment de n’être nulle part entendu ont fait de ces personnes les dénonciateurs d’un scandale aggravé par le caractère consacré de leurs auteurs. Le témoignage que plusieurs d’entre eux ont donné de leur expérience de la fidélité de Dieu à leur égard nous a émerveillés. Dieu n’abandonne pas son enfant blessé. Il se fait proche et relève. Leur foi en Christ est demeurée forte pour eux. Leur confiance en l’Église a été blessée. Mais d’autres ont perdu toute foi".

Extrait 2

Nous avons donc décidé de prendre des initiatives avec des personnes victimes qui le voudraient : entendre leur récit, recueillir leur parole pour permettre de ne pas laisser tomber dans l’oubli ou le non-dit ces tranches de vie douloureuses et permettre ainsi de mieux comprendre ce qui s’est passé.

Extrait 3

"Nous avons encore décidé de créer une commission indépendante confiée à une personnalité reconnue pour mener une étude sur deux aspects. Le premier consiste à relire ce qui s’est passé dans notre Église depuis les années cinquante pour comprendre comment ces abus sexuels commis par des clercs et des consacrés sur mineur ou sur personne vulnérable ont pu avoir lieu, comment ces faits ont été traités par l’Église, quelles préconisations peuvent être faites. Le deuxième aspect s’attachera à évaluer l’action de notre Église engagée depuis les années 2000 pour mieux traiter ces faits, pour se donner les moyens d’une écoute facilitée des personnes victimes, pour mener les actions de prévention et de formation et formuler encore des préconisations".

Pour prendre connaissance de la totalité du discours de clôture